Nos circuits au Cambodge


A la carte au Cambodge


Nos infos au Cambodge


Nos conseils au Cambodge





SIEM REAP

Pour afficher la météo complète, cliquez sur l'image

Phnom Penh
Free Weather Widget
Siem Reap
Free Weather Widget
Cliquez sur la carte afin de l'agrandir
carte en petit du cambodge
vue de course de pirogues à Phnom Penh

Les fêtes au Cambodge sont multiples et nombreuses.
Elles constituent une grande réjouissance pour les cambodgiens qui manifestent leur joie en assistant aux différentes festivités.

Les plus importantes festivités sont présentées ci-dessous:

icone course de pirogues

 Bon Om Teuk ou La fête des eaux

C’est la fête la plus populaire du pays et elle est célébrée chaque année pendant les trois jours qui précédent la pleine lune de novembre.

Selon la tradition, elle correspond au retour des Nâgas (serpents protecteurs mythologiques) de fertilité dans le lit du fleuve et des rivières.

Mais elle célèbre surtout l'inversion du sens du courant de la Rivière Tonlé Sap qui relie le Lac éponyme au Mékong.

La plus grande partie de l'année, la rivière s'écoule du lac vers le Mékong.
Cependant, lors de la saison des pluies, (soit environ de Juin à Octobre), le niveau des eaux du Mékong monte, provoquant un courant inverse de la rivière Tonlé Sap et par conséquent un accroissement de la taille du lac, allant jusqu'à quadrupler de volume.
A la fin de la saison des pluies, lorsque le niveau du Mékong baisse, le courant s'inverse à nouveau, permettant aux eaux du lac de se déverser dans le Mékong.

La Fête des Eaux est marquée par la suspension des activités du Royaume pendant les trois jours que dure la fête.

A Phnom Penh, la population cambodgienne se rassemble pour admirer les festivités dont les plus assistées sont les courses des pirogues représentant les provinces et les pagodes du Royaume.

Dans tout le reste du pays, les feux d'artifice et les processions de bateaux illuminés animent les soirées de cette grande fête populaire.

icone fete de l'eau au cambodge

 Bon Chaul Chhnam, nouvel an bouddhique (mi- avril)

Durant 3 jours (du 14 au 16 du 4ème mois de notre calendrier grégorien, soit le 5ème mois du calendrier Bouddhiste), c’est la fête du Nouvel an au Cambodge.

Elle symbolise, dans un premier temps, la mort de Bouddha selon la tradition bouddhique que les écrits font remonter à Vaisâkha (le mois d’avril-mai) 480 ans avant notre ère.

Bien qu’il n’y ait officiellement que 3 jours chômés, la fête dure près d’une semaine.
Les 3 jours sont ainsi décomposés :

  - Le dernier jour de l’année
  - Le premier jour de l’année
  - Et entre les deux un jour sans année, le jour de l’anniversaire de la mort de             Bouddha durant lequel il est strictement interdit de travailler.

Toutes les activités du pays sont alors concentrées autour des pagodes.
On sort les statues du Bouddha que l’on asperge avec l’eau lustrale consacrée par les bonzes.

Le nouvel an coïncide, dans un deuxième temps, avec la fin de la saison des récoltes.

C’est l’occasion alors pour les Cambodgiens, qui attendent avec impatience le retour des pluies de mousson, de s’arroser les uns les autres, d’astiquer et décorer leur maison et d’aller au temple faire des offrandes.

Les rues des villes sont décorées et enluminées en soirée.

Des spectacles culturels, des animations et des compétitions sportives se succèdent.

icone moines assis

 Visakha Bochea (religieux) 

Elles se célèbrent à la pleine lune de mai.

La première est la fête bouddhique qui commémore la naissance du Bouddha, son illumination et de son accession au Nirvana.

C'est l'occasion d'assister à de longues et lentes processions de bonzes dans les temples, y compris sur les sites archéologiques hindo-bouddhistes, notamment dans le temple d'Angkor Vat.

icone offrande de nourriture aux vaches sacrees

 Chat Prea Angkal, début de la saison des labours.

Fête traditionnelle, entre la deuxième et troisième semaine de mai, commémorant les premières semailles de riz.

La cérémonie a généralement lieu devant le Musée national de Phnom Penh, en présence du couple royal.

Ce cérémonial date de l'époque où le roi traçait le premier sillon dans la rizière sacrée de la Capitale, inaugurant ainsi la saison des labours.

De nos jours, le rituel est exécuté par deux personnes tenant les rôles du Roi Neakh, qui mène le joug et la charrue, et de la Reine Me Hour, qui sème les graines.
Après avoir fait trois fois le tour du champ, la procession s'arrête à une chapelle où un Brahmane invoque la protection des dieux.
Des vaches sacrées sont alors guidées vers sept plateaux d'argent pour y manger du riz, du maïs ou des haricots.

Des prédictions sont alors faites pour l'année à venir, en fonction de ce que les bovins choisissent.
La moisson sera bonne si elles optent pour les céréales.
La pluie sera abondante si elles boivent de l'eau.
Mais des difficultés sont à craindre si elles mangent de l'herbe ou boivent de l'alcool.

icone interieur temple bouddhiste

 Bon Pchum Ben ou fête des morts

Comme beaucoup de fêtes cambodgiennes, sa date varie d’une année sur l’autre puisqu’elles se déroulent selon le calendrier lunaire.

Cette fête a lieu à la dernière pleine lune de septembre ou à la première pleine lune d'octobre, et se déroule sur quinze jours.

Ce festival est consacré à la bénédiction de l'esprit des morts et représente l'un des événements le plus important au Cambodge.

Chaque famille se rend à son temple bouddhiste et offre de la nourriture aux moines pour leur assistance dans la bénédiction des âmes de leurs lointains ancêtres, parents et amis.

Les pagodes sont bondées de gens attendant leur tour de faire des offrandes, beaucoup restant en arrière pour écouter les sermons bouddhistes.

On confectionne pour l’occasion des gâteaux spéciaux ou des feuilles de bananier farcies avec du riz et de la viande.

C’est bien sûr aussi l’occasion pour les cambodgiens d’organiser des fêtes, des banquets, voire des courses de bateaux

icone procession de fideles bouddhistes

 Bon Kathen(religieux) 

Un festival religieux durant lequel les moines sortent de leur retraite et les habitants de tout le pays forment de respectueux et lents défilés se dirigeant vers leur temple.

Les moines échangent leurs vieilles robes couleur safran contre des neuves offertes par les adeptes, une action qui permet à tous les participants de gagner des mérites.

La date exacte est fixée selon le calendrier lunaire,et a lieu en général en octobre

icone enfant cartoon chinois

 Nouvel an vietnamien et nouvel an chinois

Célébrés surtout dans les principales villes du pays.

Donnent lieu à des feux d’artifices et explosion de pétards.

Calqué lui aussi sur le calendrier lunaire, il a lieu fin-janvier / début février et se trouve relativement suivi dans les villes, notamment à Phnom Penh et également à Siem Reap.



© 2011-2012 ElophantusVoyages LTD. Tous Droits Réservés. Écrire au webmaster  Plan du site